• HAC

3 RAISONS POUR LESQUELLES VOUS DEVRIEZ OUVRIR UN PEA EN 2021

Dernière mise à jour : il y a 3 jours

Le PEA révèle de nombreux avantages pour tous les investisseurs en Bourse, quel que soit leur profil. Café de la Bourse dresse la liste des 3 raisons qui devraient vous inciter à ouvrir un PEA, si vous ne l’avez pas déjà fait bien sûr ! Mais vous pourriez aussi si vous possédez déjà un PEA en apprendre davantage sur les subtilités de cette enveloppe particulièrement avantageuse pour qui maîtrise parfaitement ses caractéristiques.


LE PEA : UNE ENVELOPPE FISCALE ATTRACTIVE

Le PEA ou Plan Epargne en Actions gagne avant tout à être connu pour sa fiscalité particulièrement avantageuse. Attention toutefois, les avantages fiscaux dépendent de la date d’ouverture de votre PEA.

En effet, en cas de retrait, avec un PEA ouvert depuis moins de 5 ans, les gains sont fiscalisés et taxés à 30 % (flat tax) et votre PEA sera automatiquement clôturé.

En cas de retrait ayant lieu après les 5 ans de détention de votre PEA, vous serez alors exonéré de l’impôt de plus-values mais devrez payer les prélèvements sociaux de 17,2 % et vous pourrez procéder à des nouveaux versements et des retraits partiels qui n’engendreront pas la clôture du PEA.

Il est donc intéressant mais aussi urgent d’ouvrir un PEA, en effectuant un premier versement, ne serait-ce que pour prendre date. Peu importe la banque ou le courtier chez qui vous l’ouvrez car un PEA, contrairement à une assurance-vie, est transférable d’un établissement à l’autre. De plus, un PEA ne comporte pas de dépôt minimum ni de versement périodique obligatoire. Vous pourrez donc réaliser un premier versement unique ou bien opter pour la mise en place de versements réguliers selon votre convenance.

À noter : les taxations portent uniquement sur les retraits du PEA. Si vous revendez vos titres en percevant une plus-value mais que vous conservez vos avoirs dans votre PEA, vous n’aurez ni flat tax ni prélèvements sociaux à régler.


PEA jeunes et PEA PME : d’autres PEA pour investir en Bourse

Sachez que le PEA jeunes et le PEA-PME, deux enveloppes dérivées du PEA, bénéficient des mêmes avantages fiscaux que ce dernier. Le PEA jeunes est réservé aux investisseurs de 18 à 25 ans et rattachés au foyer fiscal de leurs parents. LE PEA-PME est lui un PEA destiné à investir exclusivement en petites et moyennes entreprises.


LES NOMBREUSES POSSIBILITÉS D’INVESTISSEMENT DU PEA

Investir dans un PEA recèle une foule de possibilités en matière d’investissement. Sont éligibles en effet toutes les actions des sociétés cotées ou non cotées dont le siège social est situé dans un pays de l’Union Européenne. Attention, le Brexit, en vigueur depuis le 1er janvier 2021, a changé la donne pour les sociétés dont le siège social est situé au Royaume-Uni. Les actions de ces entreprises ne sont en effet plus éligibles au PEA (ou au PEA-PME pour les PME et ETI britanniques). Vous devrez donc les retirer de votre plan épargne en action : soit en cédant vos actifs, soit en les transférant vers un compte-titres. Vous bénéficiez toutefois de neuf mois pour régulariser la situation de ces titres qui devront donc avoir disparu de votre PEA le 30 septembre 2021.


Les titres éligibles au Plan Epargne en Actions

Trois grandes familles se distinguent au sein d’un PEA : les actions de sociétés cotées, les fonds et ETF et, enfin, les actions des startups et PME non cotées.

Vous pourrez en effet investir via votre PEA dans les sociétés cotées parmi lesquelles les grandes capitalisations du CAC 40 comme Air Liquide dans l’industrie, BNP Paribas pour le secteur bancaire ou encore LVMH pour le secteur du luxe.

Vous pourrez aussi opter pour des SICAV, mais aussi des ETF ou trackers, émis par des sociétés dont le siège est situé dans un pays de l’Union Européenne. Il s’agit alors de mettre son argent dans un OPCVM géré par une société de gestion de manière active ou d’acheter un ETF qui réplique la performance d’un indice ou d’un secteur de manière passive. La finance durable, avec des fonds labellisés ISR et des ETF ESG, peuvent bien sûr prendre place dans votre PEA.

Le PEA permet également d’investir dans des sociétés non cotées, PME et startups, pourvu toutefois que vous ne déteniez pas plus de 25 % du capital de la société. Il peut être avantageux d’investir dans une startup via un PEA pour profiter des nombreux avantages fiscaux de cette enveloppe. Veillez bien à ce que la ou les startups dans lesquelles vous souhaitez investir soient éligibles. Cette éligibilité repose sur un certain nombre de critères dont, notamment, le fait que la société paye l’impôt sur les sociétés.


INVESTIR DE MANIÈRE ACTIVE ET PASSIVE AVEC LE PEA

Avec un PEA, vous pouvez bien sûr choisir l’option d’investir en direct, sur les titres de sociétés que vous allez sélectionner vous-même. Mais le stock-picking n’est pas une pratique évidente et si vous ne savez pas quoi acheter, quand acheter et quand vendre. Il peut alors être judicieux d’opter pour un investissement via des fonds qui délèguent la gestion à un professionnel.

Vous n’aurez donc pas à vous soucier de stratégies d’investissement et, autre avantage de taille, cette option vous permet de diversifier vos placements pour un montant très raisonnable, dès quelques centaines ou milliers d’euros en fonction des OPCVM.

À noter : depuis quelques années, la gestion sous mandat du PEA se développe. Autrefois réservée à quelques happy few, la gestion pilotée du PEA se démocratise sous l’impulsion des acteurs en ligne. La pratique consiste à déléguer la gestion de vos avoirs à une société de gestion. Des experts prennent à votre place les décisions d’investissement. Tous les arbitrages sont réalisés en fonction de votre profil de risque, de votre horizon de placement et de vos objectifs d’investissement. Vous pouvez aussi avoir recours à la gestion pilotée pour votre PEA ou même pour votre PEA-PME en déléguant la gestion de votre enveloppe à un robo advisor. Il est également possible d’opter pour la gestion conseillée de votre plan épargne en action auprès d’un conseiller en gestion de patrimoine disposant d’un agrément CIF (Conseiller en Investissements Financiers) qui vous fera des recommandations d’achat ou de vente d’actions en Bourse que vous pourrez appliquer ou non à votre PEA.

Vous possédez déjà un PEA? Vous pouvez toujours transférer votre PEA. D’ailleurs, la plupart des conseillers vous proposent le remboursement des frais de transfert, généralement dans la limite de 2 000 euros.


Quelques questions sur le PEA ?

Pourquoi ouvrir un PEA ? Le PEA permet à l’investisseur particulier d’investir en Bourse et ainsi de bénéficier de la performance particulièrement attractive sur le long terme des actions, le tout dans un cadre fiscal privilégié puisque, au-delà de 5 ans de détention, les gains sont exonérés d’imposition mais les prélèvements sociaux restent dus.

Comment ouvrir un PEA ? Tout particulier peut ouvrir un PEA (la détention est limitée à deux par foyer fiscal hors PEA jeune) auprès de l’établissement de son choix. Toutes les banques traditionnelles proposent ce grand classique de l’épargne mais seulement certaines banques et certains courtiers en ligne. Il ne fait pas partie de l’offre des neobanques.

Comment investir avec un PEA ? En premier lieu, il conviendra de choisir un courtier en Bourse. Ensuite, au moment de l’ouverture de votre PEA, vous devrez procéder à un versement sur le compte-espèces. Ces sous vous serviront ensuite à acheter les titres que vous aurez sélectionnés (actions mais aussi fonds d’investissement comme des SICAV par exemple ou encore des ETF) en passant les ordres de Bourse adéquats.


19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

D’une ampleur sans précédent, la crise sanitaire que nous traversons impacte profondément nos économies ainsi que les marchés financiers. Pour mieux vous accompagner, nous avons décidé de vous partage

D’une ampleur sans précédent, la crise sanitaire que nous traversons impacte profondément nos économies ainsi que les marchés financiers. Pour mieux vous accompagner, nous avons décidé de vous partage